Le temps c’est de l’argent !

Le temps c’est de l’argent !

Partager :

Je discutais récemment lors d’une soirée de remise de prix au MEDEF avec un consultant senior très content de me parler de son outil de diagnostic. Toujours intéressé par de nouvelles informations sur la digitalisation des métiers du conseil, je cherchais à comprendre ses modes d’utilisation. Voici ci-dessous un résumé de ma conversation avec Monsieur X, suite à mon interrogation sur sa façon d’utiliser sa grille  :

  • ma méthode pour réaliser le diagnostic ? J’ai fait informatiser une grille de 50 questions, basée sur ma longue expérience de consultant et c’est elle qui me permet de réaliser le diagnostic.
  • Mais concrètement, vous l’utilisez comment ? Les personnes répondent en ligne ?
  • Non, non! Je réunis le Comité de Direction, on parcourt la grille ensemble et on décide de la réponse à enregistrer pour chaque question.
  • Euh…. mais… cela doit vous prendre du temps ! J’imagine qu’il doit bien falloir au moins 10 minutes par question ?
  • Oui, 10 minutes c’est une bonne moyenne mais les discussions durent parfois plus longtemps
  • 10 minutes avec 50 questions, cela fait 500 minutes ! Vous passez donc une journée entière avec le Comité de Direction juste pour remplir cette grille ? C’est beaucoup non ?
  • Bien sûr, cela prend une journée, et même plus parfois car il faut ensuite décider des priorités, mais je facture ! Je facture !

J’aurais bien aimé savoir si Monsieur X ne trouvait pas dommage d’ignorer certains signaux faibles en forçant tous les membres du Comité de Direction à parler d’une seule voix mais il était déjà parti chercher une autre coupe de champagne. Alors que je rappelle souvent à mes 3 fils que le temps est la seule chose qu’ils ne pourront jamais acheter, je suis resté sidéré par une telle désinvolture vis à vis du gaspillage de temps côté client certes, mais aussi son propre temps, même s’il est très content de pouvoir le facturer.

Proposant un outil centré sur la phase de diagnostic, l’équipe Diagnostic Management a évidemment beaucoup réfléchi sur les possibilités offertes par la digitalisation de cette phase clé. Nous sommes d’accord avec Monsieur X sur les fondamentaux de base : le Comité de Direction est un point de passage obligé et chacun de ses membres doit pouvoir participer. Mais chaque membre du Comité de Direction doit aussi pouvoir s’exprimer ! C’est pour cela que nous préconisons un mode opératoire bien éloigné de cet « unique remplissage en groupe » qui n’est valable que si vous n’avez rien d’autres qu’un support figé à votre disposition.

Si votre outil de diagnostic est digitalisé, il peut être accessible en ligne pour permettre à chaque membre du Comité de Direction de faire part de son avis. Cela prendra à chacun 5 à 10 minutes, plus pour se mettre d’accord avec ses collègues sur la réponse à apporter à une des questions, mais pour répondre à l’ensemble de la grille ! Bien sûr une digitalisation bien menée doit permettre de regrouper automatiquement l’ensemble des réponses de ce Comité de Direction, les comparer avec d’autres groupes semblables.

Ensuite seulement, cela vaut la peine de réunir le Comité de Direction pour analyser les résultats en se focalisant sur 2 zones clés :

– les points qui ont été notés négativement par la plupart des participants,

– les points sur lesquels il existe des différences de perception importantes.

La méthode de Monsieur X permet de couvrir en partie la première partie des points puisque le groupe se met d’accord sur les points les plus négatifs mais elle fait une impasse totale sur les différences de perception et la détection des signaux faibles.

Les premières utilisations de l’outil de diagnostic en mode cartographie participative nous ont montré que cette réunion de travail prend moins d’une demi journée. Bien souvent deux heures sont suffisantes car on évite de perdre du temps sur les points, en général nombreux, qui ont recueilli un avis globalement positif. Le comparatif montre clairement les gains de temps (et pas seulement !) entre les deux approches :


Réponses à la grille

Profil individuel déclenchant la réflexion

Analyse réponse, plan d'actions

prise en compte signaux faibles

Temps total estimé par membre CODIR

présentiel, réponse en groupe

Monsieur 

X

en groupe, 6h à 10h

en groupe, 2h à 4h

8h à 10h

digitalisé, réponse en ligne

Cartographie
participative


individuelle, moins de 5 minutes

en groupe, 2h à 4h

2h à 4h


Notons au passage qu’avec une solution telle que celle proposée sur ce site, le Comité de Direction peut travailler sur ses propres réponses, mais aussi celles de l’ensemble des collaborateurs si cela a été prévu. Ce qui n’est évidemment pas envisageable avec la méthode de Monsieur X.

Bien entendu, sur tous mes projets de changement, je préconise de lancer une cartographie participative plutôt que d’utiliser la méthode de Monsieur X. Faisant partie du réseau de partenaires experts LEDIAG, FORMITEL vous propose de découvrir une offre de lancement à un tarif très attractif !

Aucun commentaire

Poster un commentaire